Clinique ordinaire de soins obstétricaux (aile Armstrong 5)

La clinique de soins obstétricaux de l’Hôpital général de Kingston est située au cinquième étage de l’aile Armstrong. Elle propose tout un éventail de services spécialisés aux femmes enceintes et aux mères qui ont accouché récemment. Ces soins sont subdivisés en trois groupes : soins obstétricaux pour grossesses à faible risque, soins obstétricaux pour grossesses à haut risque et soins obstétricaux pour adolescentes. 

Soins obstétricaux pour grossesses à faible risque

Les femmes en santé donnent souvent naissance à des bébés en santé. Leur santé et le développement de leur bébé sont contrôlés lors de consultations prénatales périodiques. En général, vous verrez votre fournisseur de soins aux intervalles suivants :

  • Une fois par mois lors des sept premiers mois de votre grossesse.
  • Toutes les deux semaines lors du huitième mois.
  • Une fois par semaine lors du neuvième mois, jusqu’à l’accouchement. 

En arrivant à la clinique, on vous indiquera de vous rendre dans une salle où vous serez examinée par votre fournisseur de soins. À chaque consultation, votre fournisseur de soins vous pèsera, vous demandera un échantillon d’urine et prendra votre tension artérielle. Nous réalisons ces contrôles pour les raisons suivantes :

  • En vous pesant régulièrement pendant votre grossesse, nous pouvons mieux suivre votre évolution. Pendant la grossesse, la plupart des femmes prennent 25 à 30 livres (10 à 15 kg), mais votre fournisseur de soins et vous-même devrez parler de ce qui est préférable dans votre cas particulier.
  • L’analyse d’urine nous permet de déceler d’éventuels problèmes rénaux ou un diabète. Avant chaque rendez-vous, nous vous demandons de recueillir un échantillon d’urine à votre réveil et de l’apporter à la clinique. 
  • La grossesse peut parfois faire augmenter la tension artérielle. Faute de traitement, une tension artérielle élevée peut être dangereuse pour vous et votre bébé. Dans certains cas, elle justifie une admission à l’hôpital.

Pendant la consultation, votre fournisseur de soins écoutera également le rythme cardiaque du bébé et palpera votre abdomen pour obtenir des renseignements sur sa position et sa taille. A l’aide d’un ruban à mesurer, il mesurera la hauteur de votre utérus. Il prélèvera également un échantillon sanguin et le fera analyser pour obtenir le taux d’hémoglobine, connaître votre immunité face à la rubéole, détecter l’hépatite B et la syphilis, et déterminer votre groupe sanguin.

Cette clinique propose également de réaliser des examens spécialisés, si vous le souhaitez. Le premier est le dépistage sérologique maternel, une analyse sanguine qui est réalisée entre la 15e et la 17e semaine de grossesse. Les résultats de cette analyse peuvent nous aider à déterminer si votre bébé est atteint de troubles comme le syndrome de Down et le spina-bifida. Le deuxième examen est un test de dépistage du VIH, qui est recommandé au Canada pour toutes les femmes enceintes. L’administration d’un traitement prénatal peut réduire le risque de transmission du VIH de la mère enceinte à son enfant. 

Quand vous arrivez dans cette clinique, rendez-vous au centre de diagnostic qui se situe au premier étage de l’aile Armstrong. 

Soins obstétricaux pour grossesses à haut risque

La grossesse peut être éprouvante même chez les femmes en pleine santé, et des complications peuvent se développer sans prévenir. Même si vous vous alimentez correctement, que vous êtes active et que vous évitez l’alcool et les drogues, certaines complications peuvent survenir pendant la grossesse sans que vous n’y puissiez rien. Si votre fournisseur de soins détermine que votre grossesse présente des risques élevés, vous serez aiguillée vers cette clinique, qui se trouve au cinquième étage de l’aile Armstrong.

Dans cette clinique, vous serez prise en charge par un spécialiste de la médecine fœto-maternelle qui a l’habitude des grossesses à haut risque. Il est important que vous vous rendiez à toutes les consultations prénatales, pour recevoir un suivi attentif et être traitée au plus tôt. Une fois que vous aurez été aiguillée vers cette clinique, votre état de santé sera surveillé pendant toute votre grossesse pour déterminer si vos complications sont susceptibles de nuire à votre santé ou à celle du bébé. Les complications susceptibles de survenir sont notamment les suivantes :

  • Prééclampsie : complication qui se manifeste par une tension artérielle élevée qui s’accompagne parfois de rétention d’eau.
  • Hypertension gravidique : complication qui se manifeste par une tension artérielle élevée, qui peut déboucher sur une complication plus grave, la pré-éclampsie.
  • Diabète gestationnel : complication qui se manifeste par une glycémie élevée pendant la grossesse chez des femmes n’ayant jamais reçu un diagnostic de diabète par le passé.
  • Décollement placentaire : complication qui intervient quand le placenta se décolle de la paroi interne de l’utérus avant l’accouchement.
  • Rupture prématurée des membranes préterme : complication qui se manifeste par la rupture, ou déchirure, de la poche amniotique. Si cette rupture intervient avant la 37e semaine de grossesse, le risque de complications est plus élevé. 
  • Placenta prævia : complication qui se manifeste par un blocage partiel ou total du col de l’utérus par le placenta, ce qui empêche un accouchement normal.

Remarque importante : en cas de troubles médicaux préexistants, il est toujours préférable d’attendre que votre maladie soit bien contrôlée et stable pendant une certaine période avant de prévoir une grossesse. Il est souvent plus difficile de contrôler les poussées de la maladie une fois que l’on est enceinte. Par ailleurs, certains des médicaments utilisés pour soigner votre maladie peuvent être déconseillés lors de la grossesse. Si vous avez une maladie sous-jacente, il est préférable d’en discuter avec votre soignant de premier recours pour éviter la survenue de problèmes. Voici trois questions qu’il vous faudra évoquer :

  • Quel est l’impact de votre maladie sur la grossesse?
  • Quel est l’impact de la grossesse sur votre maladie?
  • Quel est l’impact de vos médicaments sur le bébé?

Soins obstétricaux pour adolescentes

L’HKG possède une clinique qui s’adresse spécialement aux adolescentes enceintes et leur fournit de l’aide pendant toute leur grossesse. Dans cette clinique, nous travaillerons à vos côtés pour nous assurer que vous recevez les soins dont vous avez besoin pendant votre grossesse et vous aider à vivre la meilleure grossesse possible. Nos équipes vous aideront aussi à vous préparer à l’art d’être parents avant l’arrivée du bébé. La clinique se trouve au cinquième étage de l’aile Armstrong. Vous pouvez prendre rendez-vous sans être aiguillée par un médecin. Pour contacter cette clinique, veuillez appeler le 613-549-6666 (poste 0). Demandez ensuite au standard de vous mettre en relation avec la clinique de soins obstétricaux de l’aile Armstrong 5.  

Dans cette clinique, vous aurez accès au service des professionnels suivants : diététicien, travailleur social, conseiller, infirmière-hygiéniste et obstétricien. Nos équipes ne porteront jamais aucun jugement sur votre situation et vous aideront à faire face aux défis qui lui sont propres. Il peut s’agir de problèmes liés à la grossesse elle-même, mais aussi à d’autres enjeux : scolarité, nutrition, situation financière, hébergement, relations, anxiété ou toxicomanie. Si vous voulez un soutien pendant vos consultations, sachez que vos amis, votre famille et votre partenaire sont les bienvenus.

Le jour de votre accouchement, le docteur de la clinique pour adolescentes ne sera peut-être pas forcément disponible. Dans ce cas, un médecin de garde du service Travail et accouchement vous prendra en charge. Après la naissance, vous pouvez revenir à la clinique pour obtenir des soins pour vous et votre nouveau-né. La clinique pourra aussi vous aider à choisir un moyen de contraception.