Votre sécurité

A person using a hand hygiene station at KGH.
Nous invitons chaque patient, visiteur et membre du personnel de l’HGK à se laver les mains fréquemment. 

Il existe de nombreuses façons de préserver votre sécurité pendant votre séjour à l’hôpital. Bon nombre des activités axées sur la sécurité des patients ont lieu dans les coulisses, mais vous pourrez voir certaines de nos pratiques en action pendant votre séjour. 

Hygiène des mains

Pour prévenir les infections, la mesure la plus importante consiste à se laver les mains régulièrement. Nous affichons nos taux de respect des mesures d’hygiène des mains dans toutes les unités de soins aux patients, pour que vous puissiez consulter nos résultats. Si quelqu’un entre dans votre chambre et ne se lave pas les mains, n’hésitez pas à lui rappeler de le faire. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter la page consacrée à l’hygiène des mains. 

Bracelets d’identification

Lorsque vous arrivez à l’hôpital, on vous remet un bracelet d’identification. N’ôtez jamais ce bracelet. Informez un membre de l’équipe soignante s’il se détache, s’il est trop lâche ou trop serré, ou si son texte s’estompe. Les membres de notre personnel voient de nombreux patients pendant leur période de travail. Par conséquent, pour assurer votre sécurité et celle des autres patients, nous contrôlerons votre bracelet et votre identité à plusieurs reprises pendant votre séjour, notamment avant de vous administrer des médicaments et avant les examens ou procédures.

Médicaments

Il est possible que votre traitement médicamenteux change pendant votre séjour à l’hôpital. Nous veillerons à évoquer ces modifications avec vous et avec votre famille. De plus, nous ferons le point sur votre traitement médicamenteux avec vous avant votre départ de l’hôpital. N’hésitez pas à nous parler si vous avez des questions au sujet de vos médicaments. Pour en savoir plus sur les procédures que nous appliquons pour vous prescrire des médicaments adaptés, consultez la page consacrée aux services pharmaceutiques

Chutes

À votre arrivée à l’hôpital, nous évaluerons votre risque de chute dans le cadre de notre programme de prévention des chutes. Toutefois, si vous pensez avoir besoin d’aide pour vous déplacer, il est important de demander à notre personnel de vous aider.

Produits parfumés et fleurs

Pour la sécurité et le confort des personnes allergiques ou sensibles aux produits parfumés, veuillez respecter la politique sans parfum appliquée par l’hôpital en évitant de porter du parfum ou de placer des fleurs odorantes dans votre chambre.

Tabac

Veuillez noter que l’HGK est un établissement sans fumée, et qu’il est donc interdit de fumer dans son enceinte. Si vous êtes fumeur, dites-le à l’équipe soignante pour que l’on puisse vous parler des services de renoncement au tabac qui sont à votre disposition pendant votre séjour à l’hôpital.

Objets perdus

Nous vous invitons à laisser votre argent et vos objets précieux chez vous. Nous savons que vous aurez besoin de vous munir d’effets personnels comme des vêtements, des médicaments et divers dispositifs d’aide (p. ex., lunettes, lentilles cornéennes, prothèses dentaires, prothèses auditives et aides à la mobilité). L’hôpital décline toute responsabilité si ces articles sont endommagés ou égarés. Pour contacter le service des objets trouvés, appelez le poste 4218. 

Services de protection

L’équipe des Services de protection est disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Vous reconnaîtrez les membres de cette équipe à leur uniforme et à leurs badges d’identification avec photo. Pour contacter les Services de protection ou signaler un problème, veuillez appeler le poste 4142.

Respect et non-tolérance des comportements injurieux, agressifs ou violents

L’Hôpital général de Kingston est un lieu où l’on respecte les patients, les familles, les visiteurs, les bénévoles et les membres du personnel. Les comportements injurieux, agressifs ou violents ne seront pas tolérés. Toute personne faisant preuve d’un comportement injurieux, agressif ou violent sera expulsée de l’hôpital et, si nécessaire, fera l’objet d’une plainte auprès des services de police.